Vous êtes ici : Accueil » Collaborations » Les films de Jean-Louis » Les idées larges

Les films de Jean-Louis

Les idées larges

D 26 octobre 2018     H 09:52     A Ollivier Moreels     C 0 messages


agrandir

Scène : La bouquinerie / le premier songe
Voici une bouquinerie nommée « Les idées larges ». Ludovic et les livres, un client muet cherche un livre, il s’agit de "L’Agneau carnivore" d’Agustin Gomez-Arcos*

*L’enfant a grandi dans le secret de l’amour exclusif de son frère, Antonio, initiateur du plaisir et du savoir, par lequel le monde s’est ouvert à lui. L’enfant se découvre un passé, il déchiffre autour de lui sa propre histoire. Il ne vit que par l’amour qu’il porte à son frère et par la haine qu’il voue à sa mère, les deux faces d’un même sentiment. Sa mère meurt, son frère le quitte. Il s’expatrie. Il ne lui reste qu’à écrire son histoire en attendant le retour de son frère dans la maison de leur enfance.
Par delà l’anecdote biographique et le tableau familial, le lecteur découvre l’image inquiétante et symbolique de l’Espagne d’aujourd’hui. Le client muet (la chenille) sort et un autre client (un vrai) vient vendre ses livres, on aperçoit Douce en arrière plan, puis on la voit lire "La Douce" de Dostoïevski, ampoule au plafond et premier songe.
« Qui veut comprendre un poète doit se rendre au pays de ce poète. » Goethe

Agustín Gómez-Arcos, né le 15 janvier 1933 à Almería (Andalousie), et mort le 20 mars 1998 à Paris, est un écrivain espagnol libertaire d’expression espagnole et française, Ses romans « Scène de chasse (furtive) » (1978) et « Un oiseau brûlé vif » (1984) ont été tous deux finalistes au prix Goncourt.

+ (à caser) la mère russe Valentina parle de théâtre en empêchant sa fille de jouer le rôle de Douce

Portfolio

Dans la même rubrique

30 mai – Les vitraux de la réserve

3 mai – Le chateau de Porcé

14 avril – Le mot satin

30 mars – La fiancée sans bouche du soldat au nid

28 octobre 2018 – Les aubes rosées