Vous êtes ici : Accueil » Collaborations » Les films de Jean-Louis » Le va pas trop vite

Les films de Jean-Louis

Le va pas trop vite

D 26 octobre 2018     H 18:48     A Ollivier Moreels     C 0 messages


agrandir

Scène : Le Va pas trop vite au bassin de Saint-Nazaire
Oriane Landais
Percussionnistes : Hervé Batteux et Ibro Jatah Keita

L’arrivée de Daggoo, harponneur percussionniste

Quand elle ne se promène pas au milieu des roseaux Douce se plonge dans les livres, ici elle tient à la main « Moby Dick » de Melville, elle l’a peut-être acheté chez le bouquiniste avec une partie de l’argent des cuillères de sa grand-mère ?

Elle est installée sur le quai, elle rêve déjà ; sans surprise de sa part elle monte dans le voilier, le « Va pas trop vite » qui était à quai (pour elle semble-t-il)

Comme par hasard sa mère Valentina est sur le quai et entre dans le champ pour lui dire au revoir et surtout d’être prudente et de revenir bientôt ; (en russe bien évidemment) ; on ne sait pas si cette scène est réaliste ou si elle se passe dans l’imaginaire de Douce.

Ensuite elle traverse le bassin en diagonale (musique plus lecture voix off ??)

A l’arrivée au bout du bassin accostage devant les bouées rouillées (ou le cimetière de bouées) on perçoit des sons de percussions. Une surprise Daggoo est présent, un africain à la carrure gigantesque (presque 2 mètres). Il fait partie de l’équipage du Péquod et est repéré comme un vaillant harponneur…

Portfolio

Dans la même rubrique

12 août – L’homme rouge

25 juillet – Base d’été / Gilles Clément

14 juillet – Les vieux gréements

30 mai – Les vitraux de la réserve

3 mai – Le chateau de Porcé

Rechercher

Les plus lus

1.  Les nichoirs

2.  Full Duplex

3.  Journal de bord de route

4.  La ligne de voix

5.  Horizons


5 articles au hasard

1.  Le va pas trop vite

2.  Transmission

3.  Les aubes rosées

4.  Panorama

5.  Coaching


Les plus populaires

1.  Les nichoirs

2.  Full Duplex

3.  Journal de bord de route

4.  La ligne de voix

5.  Horizons